Disparition de la légende camerounaise Manu Dibango.

Lors de l’édition 2015, le Forum Afrique Expansion lui avait décerné un Prix-Hommage pour sa contribution à l’industrie musicale.

Artiste exceptionnel, le saxophoniste camerounais Manu Dibango était l’invité d’honneur de la 7e édition de ce rendez-vous des affaires qui s’est tenu au Centre Sheraton de Montréal du 16 au 18 septembre de cette année-là. 

Pour la présidente de cet événement, Amina Gerba, il s’agissait pour elle et pour tous les membres du comité organisateur du Forum « d’un très grand honneur puisque Manu Dibango était une légende vivante de la musique africaine et internationale». 

Décédé le 24 mars dernier à Melun (France) des suites d’une infection au Coronavirus, Emmanuel Njocké “Manu” Dibango est né à Douala au Cameroun le 12 décembre 1933.  Très tôt initié au monde de la musique, il a exploré différents genres musicaux dès les années 50 avant de devenir une référence mondiale absolue dès les années 70. 

Parmi ses grands succès, on ne peut oublier la fameuse « Soul Makossa » paru en 1972 et qui a été reprise sous toutes les latitudes et par des grandes pointures comme Michael Jackson 

Régulièrement invité en Amérique du nord, la dernière visite du célèbre saxophoniste au Canada remonte à 2011  au Festival International de jazz de Montréal. Pour lui, il s’agissait donc d’un retour dans la métropole québécoise après quatre ans d’absence. 

Manu Dibango laisse derrière lui une carrière riche de plusieurs productions phonographiques et cinématographiques.

Toute l’équipe du Forum Afrique Expansion adresse ses condoléances à sa famille proche et aux amis de la musique.



vingt − 4 =

Call Now Button