L’agriculture et les systèmes alimentaires doivent être boostés par l’innovation en Afrique

Face aux nombreux défis imposés par la réalisation des objectifs contenus dans le Programme de développement durable à l’horizon 2030, les pays africains ont besoin de changer de paradigme.

L’agriculture, comprenant tous les sous-secteurs de la culture, de l’élevage, de la pêche et de l’aquaculture doivent réviser leurs modes de production pour combler l’énorme balance déficitaire affichée depuis des décennies entre les importations et les exportations des produits agricoles. Comme l’indiquent les experts de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), il est capital de considérer l’innovation dans son ensemble et pas seulement en termes d’innovation numérique. L’innovation dans les systèmes agroalimentaires peut aussi concerner différents processus politiques, sociaux et institutionnels, les mécanismes contribuant à améliorer l’accès aux marchés, au crédit ou aux services de vulgarisation, les techniques permettant d’apporter une valeur ajoutée aux matières premières, et les nouveaux modes de commercialisation des produits.

Toutes les innovations ne contribuent pas à la réalisation des objectifs de développement durable de la même façon. Pour qu’une innovation contribue à la réalisation des objectifs de développement durable, il faut qu’elle améliore la productivité, l’équité et la durabilité, l’efficience de l’utilisation des ressources (en particulier la terre et l’eau et les sources d’énergie verte), l’adaptation des systèmes alimentaires au changement climatique. Elle doit aussi concourir à la réduction des pertes et des gaspillages ainsi qu’à la production et à la consommation d’aliments plus nutritifs. De plus, il faut qu’elle appuie un développement économique susceptible d’aider les petits exploitants agricoles à se hisser hors de la pauvreté et, à cet effet, qu’elle contribue à réduire leur vulnérabilité et à renforcer leur capacité à participer activement à l’économie du pays. En particulier, l’innovation doit offrir aux femmes et aux jeunes de nouvelles possibilités plus valorisantes d’emploi décent dans le secteur agricole et la filière alimentaire.

Il en sera question au Forum Afrique Expansion 2020.



treize + 4 =

Call Now Button