Les partenariats au cœur de l‘électrification de l’Afrique

Destiné aux pouvoirs publics et aux investisseurs, le dernier rapport de l’Africa Progress Panel (APP) intitulé « Lumière, puissance, action : électrifier l’Afrique », propose des pistes intéressantes et inspirantes en « fournissant des informations pertinentes et des réflexions complémentaires utiles pour étayer la mise en œuvre des nouvelles initiatives publiques et privées ambitieuses ». Pour les auteurs du document, il faut « garantir à tous l’accès à des services énergétiques sûrs et abordables ; mettre en place l’infrastructure énergétique nécessaire à l’avènement d’une croissance inclusive et à la création d’emplois ; et limiter les émissions de carbone ». De plus, le rapport insiste sur une approche panafricaine avec des partenariats public-privé (PPP) bien balisés. « L’Afrique est riche en ressources énergétiques, mais celles-ci ne sont pas uniformément réparties. Le commerce transfrontalier de l’électricité est donc indispensable », précisent les auteurs du document. L’impératif est donc de s’adjoindre des partenaires de qualité et qualifiés dans cette mission car le temps presse compte tenu de la croissance démographique. Aujourd’hui, 620 millions de personnes, soit les deux tiers de la population du continent, ne disposent pas d’énergie électrique.06